Maxresdefault

Les 5 avantages à manger sans gluten

L’intolérance alimentaire diminue votre capacité à digérer certains aliments, affaiblit donc votre organisme. Cela encourage l’apparition de maladies chroniques. Si vous souffrez régulièrement des symptômes suivants : maux de tête, lourdeurs d‘estomac, fatigue chronique, troubles du sommeil, manque de concentration, sinusite, douleurs articulaires, colite… il est possible que vous soyez intolérant depuis des années, sans le savoir, au gluten des céréales et/ou au lactose et à la caséine des laitages. Ces nutriments, très peu digestes, créent en effet une inflammation des tissus qui est la source d’un mal-être au quotidien. La seule solution : Manger sans gluten.

Marion Kaplan, bio-nutritionniste et Déborah, journaliste santé répondent à vos questions. http://www.marionkaplan.fr

 

A l’origine, le régime sans gluten est né après la découverte tardive d’une maladie, la maladie cœliaque : une intolérance permanente au gluten qui entraîne d’importants troubles digestifs jusqu’à la destruction des parois de l’intestin grêle. Migraines,problèmes cutanés, mauvaise circulation sanguine, prise de poids, sommeil agité… Autant de symptômes qui, s’ils sont dus au gluten, disparaissent rapidement dès lors que l’on commence un régime sans.
Sauf que très vite, les filles en quête de bien-être et de minceur se sont emparées du phénomène, vouant ainsi une guerre sans merci à ce pauvre gluten. Alors que très clairement, si on ne souffre pas d’intolérance, se contraindre à ne plus manger de gluten n’est pas nécessairement utile. D’autant qu’il peut y avoir « un effet placebo dans 20 à 30% des cas après une semaine sans gluten », d’après Anne-Laure Meunier, nutritionniste. A cela s’ajoute une éventuelle prise de poids quelques semaines après un régime sans gluten. « A part pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque (1 sur 2 000 en France) qui n’arrivent pas à le digérer, le gluten n’a rien de nocif et ne peut être tenu responsable d’une prise de poids. Au contraire ! Le corps, privé d’un aliment spécifique, oublie comment le digérer et aura tendance à le stocker dès qu’on lui en redonnera, d’où une prise de poids », expliquait la nutritionniste Cynthia Vivenot, il y a quelques jours dans les colonnes du magazine ELLE.

source:Deborah Donnier sur YT

Lire aussi : A la rencontre de Chiara de Baci Di Dama

Recevez 5€ de réduction sur votre premier achat!

En plus, nous vous tiendrons au courant des nouveaux articles publiés sur ce blog!

Vos informations ne seront jamais partagées avec des tiers. Pas de spam, promis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *